*** Tout 7lieux *** Tout 7lieux
    7lieux recherche
    Adhésion à 7lieux
    Adhésion Annonceur 7L
    AG 7Lieux 2014 22 juin
    Ateliers 7lieux
    Carnet de Voyage "VerSoi"
    Collecte Bouchons en Liège
    Collecte Bouchons Plastiques
    Concours Photo 7lieux
    Correspondance locale
    FaceBook 7L & 7LV
    Grainothèque
    Luminothérapie
    Mini-Confs-7lieux
    Objectifs de l’association
    Petite Restauration 7lieux
    Questionnaire 7lieux
    Salons 7lieux village 2015
    Secrétariat, accueil, infos
    Temps forts de 7lieux
**Grandes Thématiques **Grandes Thématiques
    Alimentation
    Ecologie Appliquée
    Environnement
    Evolution Personnelle
    Expression Artistique
    Faune & Flore
    Santé au Naturel
*Grandes Rubriques *Grandes Rubriques
    Ateliers Stages Formations
    Commerces
    Conférences
    Evénement, Salon, Fête
    Lieux pour stages, ateliers...
    Noms & Structures
    Organismes, Assos
    Restaurants
En direct noms En direct noms
    Alain TAILLEZ
    Alice ROMANOWSKA
    Andrée Détaille
    Anne Vasseur Gilbert
    Annie LESAGE
    Arthur REVEL
    Bruno DEBIENNE
    Caroline BACQUAERT
    Catherine ALLAIN
    Catherine CAPPEL
    Christian LEJOSNE
    Dany BRYCKAERT
    Dominique Delrocq
    Fréd Depienne
    Hervé CAULIER
    Jean Luc PENET
    Khadija OUZTIT
    Konrad FLORKOW
    Laurence MEDORI
    Maria de Padova
    Marie Béatrice DUHAMEL
    Marie Dominique CHEMIN
    Marie Hélène PENET
    Neda LAZAREVIC
    Ola KEVICH
    Pascale MEDORI
    Radha THÉVENIN
    Rénée LEMOINE
    Rosa Claire DETÈVE
    Sophie TAILLIEZ
    Sylvie Marc STUIT
    Véronique THOBOIS
En direct pratiques En direct pratiques
    Astrologie
    Constellations Familiales
    Danses Sacrées
    Feldenkrais
    Géobiologie
    Gestalt Thérapie
    Graphologie
    Kinésiologie
    Kobido
    Massage Bien-Etre
    Médecine Quantique
    Naturopathie
    Ostéopathie
    Psychophonie
    Réflexologie Plantaire
    Reiki Traditionnel
    Relaxation
    Sonothérapie
    Sophrologie
    Tarologie
    Thérapie Familiale
    Yoga
    Yoga Derviche
En direct santé En direct santé
    Curcuma
    Lentille
    Mauve
    Millepertuis
    Raisin
    Sauge
En direct structures En direct structures
    ALTERNATIBA
    Ânes Evasion
    Anim’ et Vie
    AORA
    Art en ciel
    Assos R. Descartes
    Atlas Compagnie
    ATMO
    Casa Duende
    Centre Quennaumont
    Centre Raja Yoga
    Clowns de l’Espoir
    CMNE
    Coach Clown
    EDA
    ENERCOOP
    Entre Ciel & Terre
    Espace de la Myrte
    Espace WU WEI
    Graines de Clown
    IANA Formations
    Intol’allergies
    l’Improvisible
    La Source
    Maison du Clown
    Massage Sensitif
    Métareflexologie
    MRES
    Nature & Nous
    Saveurs et Saisons
    Savoir-Faire & Découverte
    Sensitive Gestalt Massage®
    SomaZen
    Terre de liens
Site réalisé avec BioSPIP

Santé et environnement


MISE en lumière il y a quelques années par les « Etats généraux » puis la Conférence régionale de santé, l’influence des risques environnementaux sur notre santé a donné lieu l’an dernier à la définition de quatre priorités : là comme ailleurs, on ne peut s’attaquer à tout en même temps.

Un programme régional d’action en santé-environnement est né. Fruit des réflexions d’environ 500 personnes, issues d’horizons divers, il va bénéficier de moyens conséquents : un financement de 40 millions de francs (6,10 ME) a été prévu au contrat de plan Etat-Région, abondé par le conseil général du Pas-de-Calais. « C’est la première fois en France que des crédits de cette ampleur sont consacrés à un tel programme », note Mireille Willaume, directrice de la DRASS. La méthodologie du PRASE est calquée sur celle des autres programmes régionaux de santé : regroupement des financeurs, groupes de suivi... Avec le lancement d’appels à projets, et des crédits assurés pour les années 2002-2006, on entre dans le concret. Trois des priorités retenues concernent l’habitat : dans bien des cas, elles sont susceptibles de se recouper. .L’oxyde de carbone. - Un mal nordiste ! La moitié des cas déclarés en France concernent notre région (environ un millier). Parce que notre système de surveillance est plus vigilant qu’ailleurs ? Possible, car ce n’est pas une maladie à déclaration obligatoire. « Quand on cherche, on trouve... », explique Damien Cuny (faculté de pharmacie de Lille 2). Et dans une région où le contexte économique défavorable induit les choix les moins coûteux, ces intoxications se multiplient : en ce mois de novembre, plusieurs personnes en sont mortes et des dizaines ont été intoxiquées... On se chauffe encore au charbon dans la région, et de nouveaux dangers apparaissent (les poêles à pétrole dans les chambres d’étudiants). Priorité affichée : en finir avec ce fléau d’ici à 2006 ou tout ou moins en diminuer les conséquences. Parmi les axes de travail : l’amélioration du repérage du risque, mieux communiquer, renforcer les équipements de secours, prendre en charge les intoxiqués, revoir les installations pour éviter la récidive. .Le saturnisme infantile. - C’est l’intoxication des enfants par le plomb. L’attention se porte sur les enfants de moins de six ans en plein développement cérébral, les foetus et les nouveau-nés. Si l’on se réfère aux études de l’INSERM, 6 500 enfants en souffriraient dans la région. Dans les cas sévères, cela se traduit par une atteinte du système nerveux. Le plomb provient de l’eau de vieilles canalisations, mais est aussi contenu dans les écailles de peinture et inhalé sans qu’on y prenne garde. Le saturnisme est souvent lié à la vétusté du logement. Bizarrement, très peu de déclarations sont constatées dans la région. En cherchant un peu, pourtant... A Roubaix, un réseau santé-habitat a dépisté une trentaine de cas en septembre 2000. Dans le Nord, un autre dépistage a été réalisé sur mille enfants habitant des logements d’avant 1948 : 12 % des enfants étaient atteints. On peut donc agir : requalifier les zones polluées, changer les canalisations, repérer les risques dans les logements avec des acteurs-relais. On veut aussi intensifier le dépistage précoce, assurer un bon suivi des travaux de mise en sécurité des logements concernés. .Les logements insalubres. - La plupart sont atteints par l’humidité, mal éclairés : les moisissures, les acariens favorisent les problèmes d’ORL et l’asthme. Bien que l’INSEE estime à 43 000 le nombre de logements sans confort, 700 plaintes seulement sont enregistrées chaque année. « Le plus souvent, les victimes sont vulnérables face aux bailleurs indélicats », explique Vincent Delzenne (CETE). Les objectifs que se donne le PRASE sont à la fois préventifs (mieux connaître le phénomène, aider les personnes concernées à faire valoir leurs droits) et curatifs : il s’agira de mieux mobiliser les aides financières existantes, mais aussi que les personnes repérées puissent bénéficier d’une prise en charge médicale et soient accompagnées en vue d’une solution de relogement adaptée.

publié le dimanche 25 novembre 2001 par 7lieux.com

Source : lavoixdunord.fr - Jean-Patrick Bonduel


Envoyer l'article à un ami
AUTEUR :

- 7lieux.com


- 7lieux.com
TRANSHUMANCE
16 septembre 2003, par MAROUBY   [retour au début des forums]
Transhumance des personnes agées

Il faut y songer


Il y a 1 contribution(s) au forum.


- TRANSHUMANCE
(1/1) 16 septembre 2003, par MAROUBY